Présentation
Chapelle
Sacrements
Articles
Photos
Livre d'or
à propos
plan du site
accueil • Présentation • Chapelle • Sacrements • Articles • Photos • Livre d'or • à propos plan du site
plan du site Articles 2010 - 2009 2009 « pèlerinage sur les pas de Moïse » :   (titres des images : précédent ; suivant ; usage au clavier : flèche gauche et flèche droite ; précédent (clavier : flèche gauche) ; suivant (clavier : flèche droite) ; précédent ; suivant ; usage au clavier : flèche gauche et flèche droite)
» plan du site » Articles » 2010 - 2009 » 2009 « pèlerinage sur les pas de Moïse » : au pays des coptes 6/6 6 Une Eglise martyre, au sens premier du terme. Pour ses prêtres voilés et ses religieuses, pour ses enfants tatoués d’une croix dès la naissance, se réclamer du Christ ressuscité reste un risque majeur. Ajoutons à cela les difficultés du quotidien. La misère est extrême et les dhzimmis sont les derniers servis à la table trop frugale d’un pays en pleine crise. Comme ils sont joyeux pourtant et hospitaliers ! Nous les regardons et nous entendons, pour la première fois peut-être, cette parole que jusqu’alors nous n’avions fait qu’écouter : « l’homme ne vit pas seulement de pain ». Non, il vit aussi de prière, de partage et d’espérance ; de la pensée réjouissante qu’il existe un autre monde. Un monde invisible que l’Occident a souhaité effacer mais qui, ici, imprègne tout. Il affleure dans les gestes de la vie ordinaire, dans les « si Dieu le veut » qui ponctuent chaque phrase, dans la lumière qui nimbe les visages : visages si rayonnants qu’ils en deviennent transparents du patriarche Antonios Naguib et des Filles de la charité ; visage habité, brûlé du père Boulad, prophète des temps modernes ; visages sans âge des moines du désert conduits par le silence, la solitude et le secret dans un hors-temps annonciateur de l’éternité. C’est ainsi qu’au gré des itinéraires et des rencontres les chrétiens d’Egypte nous ont menés boire aux sources orientales et mystiques du Christianisme. Une cure de jouvence qui s’imposait après s’être vus si vieux, si desséchés dans le miroir copte. COMME UNE NOUVELLE NAISSANCE Certains redoutaient ces retrouvailles avec l’Eglise de Marc. Leur premier voyage sur les bords du Nil avait été, à chacune de ses étapes, une marche vers la lumière. Que serait le second ? Ce fut le même éblouissement qui fit mentir le vieil adage : au pays des coptes, « bis repetita placent ». Grâce à Monseigneur Chafik, le bon pasteur, Youssef, le copte, Michel, l’ami, le passeur de bonheur, nous avons vraiment marché pour nous à travers cette Egypte où eut lieu, pour beaucoup, comme une seconde naissance.
Bienvenue à l'église
Notre Dame d'Égypte