Présentation
Chapelle
Sacrements
Articles
Photos
Livre d'or
à propos
plan du site
accueil • Présentation • Chapelle • Sacrements • Articles • Photos • Livre d'or • à propos plan du site
plan du site Articles 2015     (titres des images : précédent ; suivant ; usage au clavier : flèche gauche et flèche droite ; précédent (clavier : flèche gauche) ; suivant (clavier : flèche droite) ; précédent ; suivant ; usage au clavier : flèche gauche et flèche droite)
» plan du site » Articles » 2015 » 2ème semestre : Vers un voyage en Ethiopie du Patriarche copte orthodoxe AFRIQUE/EGYPTE - Vers un voyage en Ethiopie du Patriarche copte orthodoxe Le Caire (Agence Fides) – Le Patriarche copte orthodoxe, Tawadros II, se rendra en Ethiopie en septembre pour y prendre part aux célébrations de la fête de la Sainte Croix en compagnie de Mathias I, Patriarche de l’Eglise orthodoxe d’Ethiopie. C’est ce qu’indiquent des sources coptes consultées par l’Agence Fides. Un communiqué diffusé par le Patriarcat copte orthodoxe confirme que la visite permettra également de poursuivre la « médiation ecclésiale » au travers de laquelle les Patriarches des deux Eglises sœurs cherchent de mettre fin aux tensions entre l’Egypte et l’Ethiopie à propos de la question de la Digue de la Grande Renaissance, l’imposante œuvre hydraulique sur le Nil débutée par l’Ethiopie et par le passé contestée par l’Egypte. La question de la digue avait été affrontée également au cours de la visite de Mathias I en Egypte en janvier dernier. Les égyptiens craignent en effet que le projet éthiopien de grande digue n’ait un impact négatif sur le volume des eaux du Nil jusqu’ici à disposition de l’économie et des besoins primaires de sa population. La population égyptienne vit sur 4% de la superficie territoriale du pays, dans les terres se trouvant à proximité du cours du fleuve. Toute la vie de la nation dépend du Nil, sous différentes formes. Le Patriarche Tawadros II vise à favoriser également la maturation d’une nouvelle sensibilité ecclésiale à propos des risques liés à une exploitation non planifiée et désordonnée des ressources hydriques nationales. A ce propos, il a été annoncé qu’un certain nombre de prêtres suivra des cours de formation auprès des organismes publics qui gèrent les systèmes d’irrigation alimentés par le Nil afin de pouvoir contribuer par la suite à la sensibilisation de la population, y compris au travers des homélies et des catéchèses, s’agissant de la nécessité vitale de sauvegarder la grande artère fluviale d’un point de vue écologique. (GV) (Agence Fides 28/08/2015)
Bienvenue à l'église
Notre Dame d'Égypte