Présentation
Chapelle
Sacrements
Articles
Photos
Livre d'or
à propos
plan du site
accueil • Présentation • Chapelle • Sacrements • Articles • Photos • Livre d'or • à propos plan du site
Articles 2014     (titres des images : précédent ; suivant ; usage au clavier : flèche gauche et flèche droite ; précédent (clavier : flèche gauche) ; suivant (clavier : flèche droite) ; précédent ; suivant ; usage au clavier : flèche gauche et flèche droite)
» Articles » 2014 » 1er semestre : Les évêques coptes catholiques apprécient la nouvelle Constitution Egypte: Les évêques coptes catholiques apprécient la nouvelle Constitution Les droits fondamentaux de tous les Egyptiens sont garantis Le Caire, 22 janvier 2014 (Apic) La nouvelle Constitution égyptienne, approuvée dans le cadre du référendum des 14 et 15 janvier par 98% des voix, a été accueillie avec satisfaction par les évêques coptes catholiques. Elle garantit les droits fondamentaux de tous les Egyptiens, sans distinction de race, de religion, de sexe ou d’âge, ont-ils relevé. Eglise copte au centre du Caire (Photo: Georges Scherrer)Eglise copte au centre du Caire (Photo: Georges Scherrer) » agrandir L'organisation Aide à l’Eglise en Détresse a rédigé une note, envoyée à l'agence Fides, à partir de points de vue exprimés par Mgr Kyrillos William Samaan, évêque d’Assiout, Mgr Antonios Aziz Mina, évêque de Guizeh, et Mgr Joannes Zakaria, évêque de Louxor. Le document a particulièrement mis en évidence que la Constitution, à la différence de celle adoptée en 2012, prévoit des garanties particulières en faveur des femmes, des enfants et des handicapés. Les évêques confirment en outre que les droits des chrétiens y sont bien représentés. Mgr Samaan et Mgr Zakaria relèvent que la Constitution impose au Parlement d’adopter rapidement une loi réglementant la construction de nouvelles églises. Sous les régimes précédents, la construction d’édifices de culte chrétiens était soumise à de lourds processus bureaucratiques qui ralentissaient fortement le début et la poursuite des travaux. L'Egypte a protégé «la Vierge Marie et son Nouveau-né» Le Préambule de la Constitution affirme que le peuple égyptien «salue la Vierge Marie et son Nouveau-né en les protégeant au cours de leur pérégrination en Egypte, exprimant respect et appréciation pour la religion chrétienne». L’article 50 reconnaît la civilisation égyptienne dans ses différents composants, égyptiens antiques, coptes et islamiques, en tant que «richesse nationale et humaine que l’Etat s’engage à préserver et à conserver». (apic/fides/bb)
Bienvenue à l'église
Notre Dame d'Égypte