Présentation
Chapelle
Sacrements
Articles
Photos
Livre d'or
à propos
plan du site
accueil • Présentation • Chapelle • Sacrements • Articles • Photos • Livre d'or • à propos plan du site
plan du site Articles 2013 2013 - 2ème semestre :     (titres des images : précédent ; suivant ; usage au clavier : flèche gauche et flèche droite ; précédent (clavier : flèche gauche) ; suivant (clavier : flèche droite) ; précédent ; suivant ; usage au clavier : flèche gauche et flèche droite)
» plan du site » Articles » 2013 » 2013 - 2ème semestre : Le drame des Coptes catholiques Coptes Egypte L'Est Republicain édition du 19 août 2013 Parution de cet interview de Mgr. Chafik dans les journaux suivants : Le Dauphiné Libéré- Le Progrès- Vaucluse Matin-Le Bien Public-Le Journal de Saône-et-Loire- L’Alsace-Le Pays-Les Dernières Nouvelles d’Alsace-L’Est Républicain-Le Républicain Lorrain-Vosges Matin 1,2 million d’exemplaires- 8 millions de lecteurs- 24 millions de pages vues- 23 départements sur 8 régions. Égypte Calme précaire après cinq jours de heurts et un bilan de 750morts Le drame des Coptes catholiques « On a vécu quatorze siècles de convivialité, de joies et de peines. Mais aujourd’hui, en tant qu’Égyptien, j’éprouve une grande tristesse. Dans notre histoire, on n’a jamais connu ça, même durant d’autres révolutions depuis les pharaons. On n’a jamais vu autant de sauvagerie, de terrorisme ». C’est Mgr Michel Chafik, le recteur de la mission copte catholique de Paris, qui nous traduisait hier la grande émotion des Coptes de France, alors qu’un calme relatif semble revenir en Égypte, au cours d’une journéemarquée par « l’annulation » de manifestations par les Frères musulmans, et un discours du chef de l’armée affirmant qu’il ne « plierait » pas face aux islamistes. Les Coptes d’Égypte ont été pris pour cible, après l’assaut de l’armée, mercredi, pour déloger les pro-Morsi. Plus de 80 attaques ont été recensées en trois jours. Un rassemblement a eu lieu hier à Paris, et là-bas, «même dans les églises brûlées, les gens ont pr ié. Jamai s, nous n’aurions l’idée d’aller brûler une mosquée ». « Dans mon village natal », décrit le recteur, « 14 voisins coptes ont vu leur maison incendiée. Pourquoi ?Nous sommes des boucs émissaires et les Frères musulmans essaient de provoquer une guerre civile ». Depuis le renversement de Moubarak, les Coptes ont joué un rôle influent même s’ils ne représentent que 10% de la population en Égypte. Lorsque les Frères musulmans ont été élus, « les jeunes Égyptiens ont eu l’impression d’être trahis. On leur avait confisqué leur révolution ». L’Occident ne s’est pas inquiété. À tort, selon lui. Pétrodollars Comme Alain Juppé, alors ministre des affaires étrangères, jugeant que les Frères étaient « des gens cultivés, avec des costumes ». C’est depuis les années 1970 et les « pétrodollars des pays du Golfe », d’après lui, que l’islamisme serait devenu plus virulent vis-à-vis des chrétiens d’Égypte. « Les Égyptiens qui travaillaient alors pour ces puissances-là ont subi ‘’un lavage de cerveau’’ religieux », pense le représentant copte, « en construisant des écoles, du jardin d’enfant à l’université, ils ont formé des générations de talibans ! » En juillet dernier s’est donc déroulé ce que les islamistes appellent un « coup d’État » et ce queMichel Chafik nomme lui « une révolution de correction ». L’homme d’église se souvient d’une joie pour soulager « ce fardeau » : « On respirait enfin l’air parce qu’ils ont essayé de tout islamiser ». L’Armée trouve ainsi grâce à ses yeux.Mercredi, ce n’était un «massacre », mais « une attaque logique après une négociation de plus d’un mois ». Ce que, d’après lui, la communauté internationale n’a pas forcément bien compris. La France notamment : « Monsieur Hollande, vous êtes allés au Mali combattre le terrorisme pour défendre les intérêts de la France. Pourquoi ne pourrions-nous pas lutter contre le terrorisme chez nous ? », s’interroge- t-il. Aujourd’hui, l’« espoir » est néanmoins perceptible. Parce que, conclut Michel Chafik, « l’Égypte, ce n’est pas la Syrie, ni la Libye. Et que nous sommes 90 % contre 10 % de Frères musulmans. On ne peut pas perdre ». XavierFRÈRE W À l’heure où nous bouclons cette édition, 36 détenus islamistes ont été tués au cours d’une tentative d’évasion Ilssontentre30et40.000Coptes catholiquesouorthodoxes,à vivreàdistance,depuisla France, le« séisme »enÉgypte. MichelChafik,recteurcopte, oscilleentretristesseetespoir.
Bienvenue à l'église
Notre Dame d'Égypte