Présentation
Chapelle
Sacrements
Articles
Photos
Livre d'or
à propos
plan du site
accueil • Présentation • Chapelle • Sacrements • Articles • Photos • Livre d'or • à propos plan du site
Articles 2010 - 2009 2009 : Message de Noël 2009, article de France Catholique Messe copte à la Cathédrale de Notre Dame de Paris, le mai 2009 La liturgie de saint Basile-le-Grand L’adieu à Stéphanos II GHATTAS, 20 janvier   (titres des images : précédent ; suivant ; usage au clavier : flèche gauche et flèche droite ; précédent ; suivant ; usage au clavier : flèche gauche et flèche droite)
» Articles » 2010 - 2009 » 2009 : Message de Noël 2009, article de France Catholique • Messe copte à la Cathédrale de Notre Dame de Paris, le mai 2009 • La liturgie de saint Basile-le-Grand • L’adieu à Stéphanos II GHATTAS, 20 janvier Message de Noël 2009, article de France Catholique Message de Noël de Mgr Michel Chafik, article de France Catholique, 17 décembre 2009 Chers amis, Crise économique, pandémie, soucis en tous genres génèrent une angoisse diffuse qui ne peut cependant étouffer la joie annoncée : la naissance de Jésus qui, au plus sombre de la nuit, nous rassemblera autour de la crèche. Pauvres mages du quotidien, nous n’y déposerons ni or, ni encens, ni myrrhe, seulement les travaux et les jours de l’année écoulée. Quand 2008 me voulut immobile, 2009 me poussa sur les routes. Il y eut d’abord, tout au long des douze mois qui lui furent dédiés, le cheminent avec Paul. Héraut du Christ, que de voyages il nous fit faire ! Dans l’espace, tout autour du bassin méditerranéen que, possédé par la passion de l’évangélisation, il arpentait sans fin ; dans le temps qu’il mettait inlassablement en perspective, décryptant le présent messianique à la lumière de la tradition hébraïque ; en apnée, dans notre moi profond, arraché par l’Amour à la dissolution. Outre ce voyage au fil des pages, il y eut le pèlerinage en Egypte où j’accompagnai, au cœur de l’hiver, des paroissiens de la paroisse Saint-François de Sales (Paris XVIIe). Entre Ancien et Nouveau Testament, nous avons marché vers les sources orientales et mystiques du Christianisme, guidés dans notre quête par les moines du désert et tant d’autres passeurs qui firent, de notre périple, une grâce partagée. Que d’échanges de dons sur la route tracée d’Orient en Occident par le Christianisme ! Que de langues et de rites pour professer une même foi ! De cette consonance, un bel exemple nous fut donné en mai, lors de la fête de l’Œuvre d’Orient où les coptes furent à l’honneur. Comment dire la joie, la fierté de nos fidèles regroupés autour de leur père très aimé, le patriarche Antonios Naguib, et de leurs pères évêques venus pour l’occasion ? Ils éprouvaient, bouleversés, que tout autant qu’à Notre Dame d’Egypte ils sont chez eux en la cathédrale de Paris, où le Seigneur peut se prier en arabe aussi. L’émotion fut à son comble lorsque six de nos enfants, tout de blanc vêtus, s’avancèrent vers le chœur pour faire leur communion solennelle. Tandis que les chamamesas emplissaient des vieilles mélopées coptes la nef vénérable, je rendais grâce : grâce pour l’Eglise Universelle qui, bien loin de décliner la foi en latin seulement, est ouverture, accueil, invitation au voyage. Oui, le royaume de Dieu est divers et, pour en goûter la baroque beauté, il faut s’inviter en ses innombrables demeures. Elles font entendre, chacune, leurs musiques particulières qui, pour chanter la gloire du Père, se fondent en une riche et profonde harmonie. Intérieures ou géographiques, il y eut bien d’autres échappées, bien d’autres destinations : toute éclaboussée de soleil, la Corse, où m’accueillit en août la communauté du Sacré Cœur d’Ajaccio ; bucoliques, les Alpes suisses entrevues fin septembre, le temps d’un aller retour pour y baptiser selon le rite copte une petite de chez nous ; nimbée enfin de brumes automnales et ruisselante de pluie, la Cité Mariale où se tint, à l’invite de l’Ordinariat, la session annuelle des prêtres catholiques orientaux résidant en France. Pouvait-on rêver plus belle façon d’entrer en Avant, de se mettre en chemin ? Bientôt cependant, il sera temps de suspendre sa course, de tomber à genoux, en adoration devant l’Enfant-Dieu. Temps aussi de prendre congé de l’année paulinienne, une année féconde qui nous parla magnifiquement de l’Amour et raviva en nous la ferveur missionnaire. Du fond du cœur je vous souhaite, chers amis, de Belles et Saintes Fêtes dans la douce lumière de la Nativité et vous assure, quels que soient les kilomètres qui peut-être nous séparent, de ma proximité dans la prière. Mgr Michel Chafik Recteur de la Mission copte catholique
Bienvenue à l'église
Notre Dame d'Égypte