Présentation
Chapelle
Sacrements
Articles
Photos
Livre d'or
à propos
plan du site
accueil • Présentation • Chapelle • Sacrements • Articles • Photos • Livre d'or • à propos plan du site
plan du site Articles 2012 2012 - 1er semestre :     (titres des images : précédent ; suivant ; usage au clavier : flèche gauche et flèche droite ; précédent (clavier : flèche gauche) ; suivant (clavier : flèche droite) ; précédent ; suivant ; usage au clavier : flèche gauche et flèche droite)
» plan du site » Articles » 2012 » 2012 - 1er semestre : Des familles coptes expulsées de leur village… Une prétendue liaison entre un copte et une musulmane à l􀂶origine d􀂶une "décision de justice" Alexandrie, 16 février 2012 (Apic) Un tribunal égyptien a décidé d􀂶expulser huit familles du village de Sharbat, proche d􀂶Alexandrie, suite à une rumeur relative à une liaison entre un chrétien et une musulmane. Soutien des députés locaux à ces expulsions et à la confiscation des biens. Tentative de conciliation du comité des droits de l􀂶homme du Parlement égyptien. Egypte Emeute à Kobry-el-Sharbat (P hoto: copt.co.uk) » agrandir Selon le quotidien français La Croix du 16 février 2012, la rumeur d􀂶une relation entre un jeune copte et une jeune fille musulmane du village de Sharbat, non loin d􀂶Alexandrie, a conduit un tribunal local à prononcer l􀂶expulsion de huit familles coptes du village et à la confiscation de leurs biens. La rumeur concernant cette relation a envenimé la situation, conduisant à l􀂶arrestation du jeune copte et d􀂶un jeune musulman soupçonné d􀂶être l􀂶auteur de la rumeur. Le 27 janvier, des centaines de jeunes musulmans en colère, emmenés par un cheikh et armés, se rendent devant la maison du jeune copte et pillent les trois magasins dont lui et ses frères sont propriétaires. Ils sont empêchés de mettre le feu à l􀂶immeuble par des résidents musulmans, dont certains protègent leurs voisins chrétiens. D􀂶autres maisons habitées par des coptes, dont celle de Luis Souleiman, sont ensuite visées par le groupe, et des coups de feu sont échangés. Les forces de l􀂶ordre, les pompiers et l􀂶armée appelés au secours répondent aux abonnés absents. Les familles coptes vivent dans la crainte Une "séance de réconciliation", sorte de justice tribale utilisée lors de tensions interreligieuses, a lieu trois jours plus tard à Sharbat. Le gouverneur d􀂶Alexandrie, des députés salafistes et Frères musulmans y assistent, ainsi qu􀂶un sheikh salafiste et le prêtre du village voisin, le P. Buqtur Nashed. Les leaders musulmans décident l􀂶expulsion de la famille de Mourad Girgis. Mais pour la foule rassemblée au- dehors, c􀂶est insuffisant. Des maisons coptes sont à nouveau incendiées. Le verdict tombe le 2 février: huit familles, liées à Mourad Girgis ou Luis Souleiman, doivent quitter le village. Les biens du père de Souleimann, l􀂶homme le plus riche du village, seront confisqués et vendus aux enchères. Sujet débattu au Parlement Le député libéral Emad Gad a demandé la semaine dernière que les événements de Sharbat soient discutés en Assemblée du peuple. En raison de la réticence du président de l􀂶Assemblée (issu des Frères musulmans), le sujet a été débattu par le comité des droits de l􀂶homme du Parlement. Une délégation doit être envoyée à Shabat pour négocier avec les habitants le retour des familles chrétiennes. Si le pas semble important, les familles résidant dans le village vivent dans la crainte de nouvelles attaques. (apic/lacroix/js)
Bienvenue à l'église
Notre Dame d'Égypte