Présentation
Chapelle
Sacrements
Articles
Photos
Livre d'or
à propos
plan du site
accueil • Présentation • Chapelle • Sacrements • Articles • Photos • Livre d'or • à propos plan du site
Articles 2012 2012 - 1er semestre :     (titres des images : précédent ; suivant ; usage au clavier : flèche gauche et flèche droite ; Vœux de l'Élysée ; n° 1 ; n° 2 ; n° 3 ; n° 4 ; n° 5 ; n° 6 ; n° 7 ; page précédente ; page suivante ; précédent ; suivant ; usage au clavier : flèche gauche et flèche droite)
» Articles » 2012 » 2012 - 1er semestre : Vœux de l'Élysée Girguis Lucas Nicolas Sarkozy Michel Chafik Nicolas Sarkozy a reçu, mercredi 25 janvier à l’Élysée, des responsables chrétiens d’Orient : notamment Mgr Michel Chafik, recteur de la Mission copte catholique Notre Dame d’Égypte de Paris (à sa droite) et le P. Girguis Lucas, curé de la paroisse copte-orthodoxe de Châtenay-Malabry (à sa gauche). À l’issue de la cérémonie des vœux de Nicolas Sarkozy aux autorités religieuses, mercredi 25 janvier à l’Élysée, Mgr Michel Chafik, recteur de la Mission copte catholique Notre-Dame d’Égypte de Paris, et le P. Girguis Lucas, curé de la paroisse copte-orthodoxe de Châtenay-Malabry, ont confié à « La Croix » leur inquiétude quant à l’évolution de la situation en Égypte. Tous deux en appellent à la France pour assurer le respect des minorités religieuses dans le pays. « Le président nous l’a redit : il n’accepte pas que quelqu’un puisse effacer l’histoire », a déclaré Mgr Chafik, alors que la poussée des Frères musulmans aux législatives égyptiennes laisse craindre un durcissement vis-à-vis des chrétiens. « Nous les Coptes, sommes aussi originaires du pays, et nous y avons un rôle immense à jouer. J’ai eu la chance de parler avec Nicolas Sarkozy : je lui ai répété que nous souhaitons que la France nous aide à rester dans notre pays, à vivre comme citoyens à part entière, et non comme une minorité tolérée. » « L’Égypte, rappelle le Girguis Lucas, a toujours été copte ; sept siècles de christianisme avant que l’islam ne soit introduit. À ses débuts, l’islam était minoritaire ! », appuie-t-il pour souligner l’importance de la présence chrétienne pour la cohésion nationale. « Nous demandons que le soutien de la France s’exprime pour tous les citoyens d’Égypte, renchérit Mgr Chafik. Surtout, nous voulons que ce soient les idées européennes qui imprègnent notre future constitution, et non les idées saoudiennes, le wahhabisme. » « Nous ne voulons pas retourner au septième siècle. Il nous faut avancer : libérer la femme, dépasser la crise économique, travailler avec la France et l’Europe… En particulier, il est nécessaire de renouer l’aide culturelle qui existait avant entre nos pays. Nous voulons bénéficier de votre expérience de la démocratie… Il ne faut pas que vous nous laissiez reculer. » Signe des menaces qui pèsent sur la communauté copte, jeudi 26 janvier, deux d’entre eux ont été tués par balles par des inconnus dans le village de Bahgoura, à 600 km au sud du Caire, selon une source policière, qui précise que plus de 1 500 Coptes avaient ensuite manifesté à Naga Hammadi, non loin de là, pour exprimer leur colère. F.-X.M. diaporama Les responsables coptes de France inquiets pour les chrétiens d’Égypte 27/1/12 - 13 h 44 : extrait du journal LA CROIX - MONDE
Bienvenue à l'église
Notre Dame d'Égypte