Présentation
Chapelle
Sacrements
Articles
Photos
Livre d'or
à propos
plan du site
accueil • Présentation • Chapelle • Sacrements • Articles • Photos • Livre d'or • à propos plan du site
Articles 2011 2011 - 2ème semestre :   (titres des images : précédent ; suivant ; usage au clavier : flèche gauche et flèche droite ; à la une de Ouest-France ; les éléments flottants extérieurs à ce paragraphe (images/tableaux) ne peuvent y pénétrer ; les éléments flottants extérieurs à ce paragraphe (images/tableaux) ne peuvent y pénétrer ; page précédente ; page suivante ; précédent ; suivant ; usage au clavier : flèche gauche et flèche droite)
» Articles » 2011 » 2011 - 2ème semestre : Les Coptes fêtent Noël pour reprendre courage Image sur la "Une" de Ouest France ( cliquer sur l'image pour l'agrandir ) Cette Sainte-Famille copte (de l’Égyptien Zaki Boulos) évoque la fuite en Égypte, où, selon l’Évangile de Matthieu, Jésus et ses parents trouvent refuge. Un épisode qui résonne singulièrement alors que la condition des chrétiens d’Égypte s’est dégradée cette année. parution dans le quotidien Ouest France , le 24/25 décembre 2011 Mgr Michel Chafik. Recteur de la communauté copte catholique de France « Notre- Dame d’Égypte. » Les Coptes fêtent Noël pour reprendre courage Comment célébrer Noël, pour les chrétiens d’Égypte, quand pèsent les deuils des attentats et l’angoisse de l’avenir ? Entretien Que signifie Noël pour les Coptes après les attentats de cette année en Égypte ? Jésus a été chassé de son pays. Il a trouvé refuge chez nous, en Égypte. Aujourd’hui, nous, ses fidèles, nous ne trouvons pas la sécurité dans notre pays qui était une oasis de paix et d’accueil ! Les malheurs n’empêchent pas de prier, au contraire. Nous sommes un peuple religieux. Qui peut nous donner l’espoir, le courage ? C’est le Seigneur qui a vécu notre vie. Nous n’avons pas d’autre refuge. Noël nous rappelle l’amour de Dieu pour nous, et rien ne peut nous détruire puisqu’il est avec nous. C’est le moment de vivre cette confiance sans oublier les victimes des attentats, les jeunes filles qui ont perdu leurs fiancés ! C’est très douloureux pour les familles. Personne ne peut enlever le deuil de nos coeurs. Qu’a changé la révolution ? Avant, la plupart des chrétiens ne se mêlaient pas de politique. Beaucoup s’étaient convertis à l’Islam pour avoir du travail, un logement, un prêt… C’était du chantage. Pendant la révolution, la peur a été enlevée. Mais depuis les élections, les Coptes sont dans l’angoisse face à l’avancée des islamistes radicaux qui veulent appliquer la charia. Quant à l’armée, elle n’a pas hésité à lancer, le 9 octobre, ses blindés sur la foule des Coptes venus en familles demander le respect de leurs droits. Bilan officiel : 24 morts, 320 blessés ! Récemment, c’est une manifestante musulmane qui a été violemment réprimée place Tahrir ! Comment réagissent les Coptes ? Beaucoup quittent le pays. En France, les familles accueillent leurs parents. Je cherche des logements pour eux. Ceux qui restent ne sont pas protégés. Dans les villages de Haute-Égypte, ils sont rackettés. Les évêques leur demandent de rester et de mener le combat en Égypte. Nous ne devons pas garder la haine mais défendre notre droit. Comment ? En participant. Pour la première fois de ma vie, j’ai voté en tant qu’Égyptien. Mais je n’avais le choix qu’entre des salafistes et des frères musulmans. Les chrétiens s’engagent dans la vie politique mais, comme ils n’ont pas eu le temps de s’organiser et qu’ils n’ont pas d’argent, le score a été faible. Il faut jouer le jeu politique. L’espoir existe. Comme Égyptien, nous demandons de vivre dans notre pays comme citoyens à part entière. Nous ne voulons être protégés ni par l’Islam ni par les Occidentaux. Nous ne demandons que le droit de vivre notre citoyenneté. Recueilli par Jeanne Emmanuelle HUTIN. La messe de Noël des enfants coptes est retransmise, dimanche, à 9 h 35, sur France 2 (émission : Chrétiens Orientaux).
Bienvenue à l'église
Notre Dame d'Égypte