Présentation
Chapelle
Sacrements
Articles
Photos
Livre d'or
à propos
plan du site
accueil • Présentation • Chapelle • Sacrements • Articles • Photos • Livre d'or • à propos plan du site
Articles 2011 2011 - 2ème semestre :     (titres des images : précédent ; suivant ; usage au clavier : flèche gauche et flèche droite ; page précédente ; page suivante ; précédent ; suivant ; usage au clavier : flèche gauche et flèche droite)
» Articles » 2011 » 2011 - 2ème semestre : Le Noël des enfants coptes à Paris, France 2 le 25 décembre ( ci-après dans l'ordre : mot d'accueil, vidéo de la messe, texte de l'homélie , et annonce sur le site Chrétiens d'Orient ) MESSE DE NOËL 2011 À NOTRE DAME D’ÉGYPTE Mot d’accueil Chers amis, Dans la joie de Noël, nous sommes très heureux de vous accueillir à Notre Dame d’Egypte. C’est dans cette petite chapelle que nous nous réunissons chaque dimanche pour célébrer la sainte messe selon le rite copte, et aussi lors des grandes fêtes de notre liturgie. Nous sommes ici à quelques pas de la gare du Nord et pourtant, très mystérieusement, cette chapelle a pour nous le goût de l’Egypte. Notre pays a tenu une grande place dans le dessin divin. Abraham y a vécu un temps, Joseph y a été ministre de pharaon et Moïse initié, comme nous le dit la Bible, « à toute la sagesse des égyptiens » . En accueillant l’Enfant Jésus et ses parents qui fuyaient Hérode, le persécuteur, l’Egypte est devenue une autre Terre Sainte. Evangélisée par Saint Marc, elle est aussi une terre apostolique. Les Pères de l’Eglise, Saint Athanase et Saint Cyrile, y ont posé les assises dogmatiques du Christianisme, St Antoine et Saint Pacôme inventé le monachisme. Aujourd’hui encore, l’Eglise d’Egypte est riche en prêtres, en religieux et religieuses, en hommes et femmes de bonne volonté qui, au prix de leur vie parfois, témoignent du Christ. Alors oui, nous sommes dépositaires d’un très précieux héritage. Il nous faut, dans la diaspora même, le conserver avec amour et le transmettre, comme un trésor inestimable, à nos enfants. Dans cette fidélité à nos racines, nous sommes soutenus par notre liturgie. Elle parle à notre âme sa douce langue natale, elle est la treille sur laquelle s’épanouit et mûrit notre foi. Mgr Michel Chafik chants de noel copte de la paroisse notre dame... par schneider93 HOMÉLIE « Ne craignez-pas… Un sauveur vous est né » Chers amis, Les enfants viennent de nous raconter une bien touchante histoire, certes pas dans les règles de l’art, car ils n’ont aucune formation théâtrale ou musicale, mais de tout leur cœur. Cette crèche vivante est le cadeau qu’ils souhaitaient nous offrir en ce jour de Noël. En Egypte, les coptes catholiques fêtent Noël le 25 décembre quand leurs frères orthodoxes célèbrent la nativité du Christ le 7 janvier, jour déclaré férié pour tous, chrétiens et musulmans, par l’ancien président Moubarak. Noël est la fête de l’amour fou de Dieu. Le Tout Puissant s’est abaissé par amour et, par amour, a uni sa divinité à notre humanité. L’Eternel est entré dans le temps bref de l’Histoire ; le Verbe s’est fait chair ; couché dans une mangeoire, le Très-haut est devenu le Très-bas, quand la Lumière s’invitait chez les obscurs. Jour de bonheur quand « Dieu se fait homme, pour que l’homme devienne Dieu » selon les paroles de Saint Irénée, reprises de Saint Athanase, patriarche d’Alexandrie ! Comment recevoir cet événement, toujours recommencé, de la venue de Dieu au monde ? Aujourd’hui, comme il y a 2000 ans , le message de Noël commence par ces paroles : « Ne craignez-pas ». Des paroles que nous avons, plus que jamais, besoin d’entendre. En janvier dernier, les jeunes, en Egypte, ont vaincu la peur. Sans arme, avec la seule force de leur conviction, leur désir de liberté et de dignité, ils ont réussi l’impensable : renverser le régime qui, depuis trop longtemps, asservissait le pays. Peu à peu, hélas, avec la montée du fondamentalisme islamique, la peur est revenue, flanquée de son âme damnée, la violence. Terre d’accueil tout au long de son histoire, l’Egypte est devenue aujourd’hui une terre inhospitalière qui contraint ses enfants, et d’abord les Coptes, à l’exil. Aujourd’hui, comme il y a 2000 ans , le message de l’ange aux bergers retentit pour nous : « ne craignez-pas, car voici que je viens vous annoncer une bonne nouvelle, une grande joie. Un sauveur vous est né ». Un sauveur certes déroutant. Le peuple juif attendait un puissant libérateur et voici qu’il vient dans la vulnérabilité d’un nouveau né. Dieu sait la fragilité des commencements, la fragilité des ères nouvelles où le meilleur peut apporter le pire. Trois jours, trois jours seulement après qu’ait été adoré l’Enfant de Bethléem, d’autres enfants furent immolés. Trois jours, trois jours seulement après la naissance de l’Enfant Dieu, des innocents périrent sous les coups meurtriers d’Hérode. Terrible mystère qui veut qu’à l’amour réponde la haine, que le massacre des innocents accompagne, pour toujours, la venue de l’Emanuel. Aujourd’hui, comme il y a 2000 ans , la peur serre les gorges et tord les ventres quand monte, de la nuit des temps, le chant aux martyres d’Egypte. Et pourtant, devant la crèche où brille l’étoile, l’étoile de l’espérance, l’étau soudainement se desserre. Cette espérance qui nous porte puise sa source dans la venue de l’Emmanuel, dans la présence aimante de Dieu au monde . Il est au milieu de nous, Il est avec nous, Il a planté sa tente chez nous. De quoi aurions-nous peur ? C’est de cette espérance volontaire et têtue dont témoignent nos frères restés au pays. Oui, ils croient, et nous croyons avec eux, que l’Egypte, douce et hospitalière pour la Sainte Famille, saura triompher de sa part d’ombre et devenir, pour tous ses enfants, la mère patrie qu’ils appellent de leurs vœux. Dans les évangiles Jésus, à maintes reprises, rassure ses disciples : « n’ayez pas peur » leur dit-il, alors que leur barque est secouée dans la tempête et qu’ils voudraient rejoindre la terre ferme. Aujourd’hui, pareillement, l’Eglise copte est une barque sans défense voguant sur la mer déchaînée d’un pays traversé par de violents séismes. Lorsque la tentation de mettre un terme à l’odyssée, de partir vers des cieux plus cléments outrepasse nos seules forces humaines, les paroles du Christ nous rattrapent : « n’ayez pas peur , c’est moi, voici que je suis avec vous jusqu’à la fin des temps ». Comme aime à le répéter notre patriarche, le cardinal Antonios Naguib : « ce n’est pas nous qui tenons, c’est le Seigneur qui nous tient ». Chers amis, Noël nous rassemble pour expérimenter cette présence du Christ dans nos vies qui, inlassablement, nous répète : « courage, c’est moi, n’ayez-pas peur ». Amen. Mgr Michel Chafik télécharger le texte de l'homélie annonce, extrait du site l' Œuvre d'Orient : France 2 : "Le Noël des enfants coptes à Paris" 02/12/2011 Chrétiens Orientaux Foi, Espérance, et Traditions Émission religieuse présentée par Thomas Wallut. Réalisation : Michel Carrier. Emission : chrétiens orientaux En ce jour de Noël, les enfants coptes célèbrent la fête de l’incarnation d’une manière toute particulière avec une crèche vivante. Entourés de leurs familles ils accueillent l’Enfant Jésus dans la tradition de l’Eglise Copte catholique. Au cours de cette célébration, mgr Michel Chafik, recteur de la mission catholique copte en France donnera son homélie : un message de Paix au moment où la situation politique pour les chrétiens est incertaine en Egypte. Date de l'émission : dimanche 25 décembre 2011 – 9h37 à 10h00 France 2
Bienvenue à l'église
Notre Dame d'Égypte