Présentation
Chapelle
Sacrements
Articles
Photos
Livre d'or
à propos
plan du site
accueil • Présentation • Chapelle • Sacrements • Articles • Photos • Livre d'or • à propos plan du site
plan du site Articles 2011 2011 - 2ème semestre :     (titres des images : précédent ; suivant ; usage au clavier : flèche gauche et flèche droite ; précédent (clavier : flèche gauche) ; suivant (clavier : flèche droite) ; précédent ; suivant ; usage au clavier : flèche gauche et flèche droite)
» plan du site » Articles » 2011 » 2011 - 2ème semestre : Messe copte en la cathédrale de Grenoble, 18 sept. Messe copte en la cathédrale de Grenoble Homélie Dans le cadre de l’exposition, « Le Mystère Copte », le père Royet, recteur de la cathédrale, a invité Mgr Michel Chafik à célébrer une messe copte le 18 septembre 2011, 25e dimanche du temps ordinaire (A) Cher père Royet, Chers amis, Il est dans la vie des peuples comme dans celle des individus des périodes particulièrement sombres, particulièrement inquiétantes . Dans la première lecture extraite du livre d’Isaïe (chapitre 40-55), le peuple élu est exilé à Babylone et semble sans avenir. Dans la seconde lecture, la lettre aux Philippiens (1, 20c-24.27a), Saint Paul, Paul traverse lui aussi de ces moments difficiles. Il est en prison et son sort paraît bien incertain. Il sait qu’il s’est aliéné une partie de la société de son temps. Il est privé de sa liberté de mouvement. Mais surtout, le voilà coupé de la vie des communautés de croyants qu’il a engendrées dans la foi. L’angoisse de Paul est perceptible et il est partagé sur la décision à prendre: il ne sait s’il doit se laisser condamner, mourir et rejoindre le Christ ou faire jouer sa citoyenneté romaine, être libéré et poursuivre sa mission auprès des Philippiens . Il y aurait, dans les deux cas, de quoi désespérer, or c’est l’espérance qui, ici et là, triomphe. Isaïe invite Israël à faire confiance à son Dieu dont les dessins sont insondables. Il est vain, dit le prophète, de juger de la situation présente à partir de nos façons de voir et de penser. Paul quant à lui, emprisonné à Ephèse, choisit pareillement de s’abandonner à la volonté du Père. Quand c’est ainsi, quand une situation paraît sans issu, c’est en Dieu qu’il nous faut mettre nos espoirs, c’est vers lui qu’il nous faut nous tourner, certains qu’Il nous guidera d’une main sûre vers la vie. Ce retour à meilleure fortune se réalisera pour Israël qui, après la chute de Babylone, capitale du puissant royaume Chaldéen, pourra rentrer à Jérusalem et reconstruire sa capitale dévastée. Le thème du bonheur parcourt ainsi le premier chapitre du livre d’Isaïe, un bonheur lié à l’annonce du retour du peuple exilé dans son pays natal. St Paul, porté par l’amour du Christ, connaît pareillement au coeur de son angoisse, une joie profonde. Qu’il meure ou qu’il vive, peu importe puisque, dans les deux situations, il sera en étroit coeur à coeur avec le Seigneur. On le voit, les raisons d’espérer ne dépendent ni de l’histoire, ni des circonstances présentes. Elles sont à chercher ailleurs, dans la bonté de Dieu. Dans le psaume 144 (145), Dieu est décrit sous les traits les plus sublimes : Il fait montre d’une infinie bonté, d’une tendresse viscérale, d’une patience et d’une pitié qui jamais ne se démentent. La parabole des ouvriers envoyés à la vigne (Mt 20,1-16a) dit elle aussi la bonté inouïe de Dieu, sa générosité incomparable et sa confiance illimitée en ses enfants. C’est habités de cette certitude que nous, les Coptes, nous relisons notre histoire, vivons notre présent et appréhendons notre avenir. Une histoire marquée par le martyre et la dhimmitude, l’infamante protection ; un présent obscurci par la peur, la violence et les discriminations dont souffrent, en terre d’Islam, les disciples du Christ ; un présent obscurci aussi par l’émigration à laquelle les chrétiens sont trop souvent contraints ; quant à l’avenir…. Après la révolution du 25 janvier nous l’envisagions avec enthousiasme, avec optimisme. Les valeurs portées par les jeunes de Tahrir devaient permettre des relations pacifiées entre chrétiens et musulmans. On a même vu réapparaître sur certains drapeaux le beau symbole du croissant et de la Croix enlacés. Malheureusement, peu de temps après, les actes de violence se sont multipliés à l’encontre des chrétiens. Des églises ont été brulées, des femmes enlevées, des hommes assassinés. Quels sont les responsables de ces crimes ? En Egypte, les Frères Musulmans sont omniprésents, ainsi que les Salafistes qui sont des fondamentalistes radicaux et violents, très agressifs envers les chrétiens. « Ce qui nous préoccupe au plus haut point », dit notre Patriarche, le cardinal Antonios Naguib « c’est la coalition déclarée en mai dernier entre tous les courants et groupes islamistes pour l’élaboration d’une nouvelle constitution, et la mise en place d’un état islamique où serait appliquée la chari’a, la loi islamique ». Nous reviendrions alors à l’ère des Martyrs. Alors oui, au regard du monde, la situation est désespérée. Pauvreté et humilité sont le lot de notre Eglise. Une Eglise souffrante, menacée comme Saint Paul de martyr ; une Eglise enfouie dans une société hostile ; une Eglise muselée par la censure. A quelqu’un qui demandait à notre patriarche: « Mais comment tenez-vous ? », celui-ci a répondu : « Ce n’est pas nous qui tenons c’est le Seigneur qui nous tient ». Chers amis, c’est dans l’infinie bonté de Dieu que notre espérance prend sa source. Grâce à elle, notre Eglise est une Eglise féconde, riche en prêtres et en religieuses. Nos fidèles ont la foi chevillée à l’âme et, si nous ne pouvons annoncer à haute voix notre foi, nous n’en portons pas moins témoignage à travers nos oeuvres éducatives et caritatives. Notre espérance est aussi nourrie par l’amitié que vous nous portez, par les liens d’amour qui, à travers l’Oeuvre d’Orient, nous unissent, chrétiens de France et chrétiens d’Egypte. Nous confions à la vierge Marie, patronne de votre belle cathédrale, notre Eglise copte et toutes ses soeurs d’Orient. Amen. Mgr Michel Chafik Recteur de la Mission copte catholique de Paris « Notre Dame d’Egypte » • Chaque dimanche, à 11h, une messe copte est célébrée en la chapelle Notre Dame d’Egypte, 15, rue Philippe de Girard- Paris 10ème. Métro : la Chapelle. • www.notredame-egypte.fr
Bienvenue à l'église
Notre Dame d'Égypte